mardi 1 mai 2018

Randonnée familiale au Mont Marau

La saison des pluies est terminée. Elle emporte avec elle une météo incertaine, les fortes chaleurs mais surtout son humidité. L'arrivée de l'hiver annonce des journées moins chaudes, moins humides, moins pluvieuses, et une météo moins aléatoire. Ce qui est plus propice aux balades en famille dans les vallées et dans les montagnes de Tahiti.


De bon matin, nous avons fait une belle randonnée menant au Mont-Marau. Du calme, quelques promeneurs et vététistes amoureux de la nature et de l'effort, des flamboyants majestueux, des sapins, les splendides crêtes qui ont été créé par l'histoire géologique et volcanique de Tahiti, et qui plongent presque dans le lagon. Lagon qui d'ailleurs est aperçu un grand nombre de fois : toujours aussi magique ! Et des points de vue sur Moorea et l'Océan Pacifique.






C'est vraiment un endroit que nous aimons beaucoup. Nous y retournerons plus d'une fois à coup sûr avant notre départ.

mardi 3 avril 2018

Départ de notre caisse maritime

Soixante et onze.

71 cartons et colis ont été mis ce matin dans notre caisse maritime de 8m cube.

Une tranche de vie de 4 années dans une caisse en bois qui prendra le large dans moins de 15 jours. La caisse fut scellée sous nos yeux. Sa réouverture sera effectuée devant nous dans un peu plus de 3 mois quelque part en métropole.

Retour en image sur ce déménagement qui annonce un nouveau changement de vie. 

NB : à partir d'aujourd'hui, la mise en page des articles et photos ne sera plus forcément pareil, étant donné que notre ordinateur est parti lui aussi...








lundi 2 avril 2018

La fin des cartons

Nous y voilà.

Demain matin, le 3 avril, les déménageurs viennent récupérer l'ensemble de nos cartons.

4 ans de vie et de souvenirs répartis dans 46 cartons. Ils emballeront les affaires les plus fragiles : vaisselle, écran d'ordinateur, lampes...



La maison se vide. L'aventure arrive doucement à son terme. 

jeudi 15 mars 2018

Des cartons, des cartons ...

Voilà bien des semaines que nous sommes silencieux sur le blog. Mais comme chacun, nous avons été très pris par nos obligations professionnelles, sportives et parentales. 

Nous avons appris il y a quelques semaines notre prochaine destination, car oui, dans 4 mois c'est le grand retour. Pendant les mois de janvier et février, nous avons trié, vendu et donné, ce qui nous a pris du temps, mais finalement nous facilite grandement la vie aujourd'hui. En effet, nous sommes actuellement en plein dans les cartons ! Et oui, déjà.

Une partie des cartons

Nous voilà donc le nez dans le guidon. Les check-lists redeviennent nos compagnons de vie depuis courant janvier : ce que l'on garde, ce que l'on vend, ce que l'on donne, ce que l'on garde jusqu'à la fin (notamment le choix des jouets pour Hinatea qui iront dans la valise au détriment des vêtements), et de ce fait ce qui partira dans la caisse maritime. Sans oublier de lister toute la partie administrative d'ici (quand clôturer nos divers abonnements téléphone, internet, électricité, compte bancaire, les démarches douanière pour notre caisse maritime) et toutes les démarches concernant la métropole (gestion des vacances d'été dans nos familles, la voiture, le logement, et tout le reste : électricité, gaz, sécurité sociale, impôts, internet, téléphone...).

La fameuse caisse maritime, pour ceux qui ne se souviennent pas, c'est une caisse en bois où se trouvent toutes nos affaires. Une fois scellée devant nous, elle est mise dans un container, sur un porte-container, donc, qui prendra la mer (ou plutôt les océans) pour revenir en France métropolitaine. Entre la fermeture de notre caisse et sa réouverture, il faut compter 3 mois. Cette étape marque un véritable tournant. Nous nous rappelons très bien du jour où les déménageurs sont partis avec nos affaires il y a quatre ans, nous disions "Voilà, ça y'est, l'aventure commence". Là, elle marquera, la première étape de la fin de notre aventure polynésienne.

Alors, oui, tout cela s’anticipe plus ou moins selon chacun. Pour notre part, nous anticipons toujours, en prenant en compte toutes les possibilités qu'ils existent. Cela évite bien des déconvenues et du stress inutile. Nous aimons les choses bien faite. Chaque chose à sa place, chaque place à sa chose, selon un vieil adage. Qu'on l'utilise ou non, il exprime bien la volonté d'un rangement intelligent. Si l'on peut utiliser cette expression dans l'organisation et le rangement dans chaque carton, il en est de même pour l'organisation générale d'une mutation aussi proche où éloignée soit-elle. Un minimum d'organisation pour un gain maximum de temps et d’énergie pour pouvoir faire autre chose à côté, comme profiter du reste du séjour en famille et poursuivre nos activités. Bref, prendre le temps.

A très vite !


lundi 5 février 2018

Des instants figés

Retour en images sur une belle séance photo réalisée entre deux journées très pluvieuses. Nous voulions garder une trace de nos années ici autres que celles que nous avions déjà jusqu'à présent. Et quoi de mieux que de figer ça en photos ? Nous souhaitions quelque chose de naturel, quelque chose qui nous ressemble... Et c'est chose faites grâce à Julie en vacances sur le territoire à ce moment là (son site : www.juspetitmonde.com/). Des moments figés à trois en Polynésie française.






Voilà de précieux souvenirs qui viennent s'ajouter aux milliers d'autres...

mercredi 24 janvier 2018

Balade dans la "forêt" tahitienne

C'est avec un temps totalement dégagé qu'il y a quelques jours nous nous sommes rendues dans les jardins d'eau de Vaipahi. Situés sur la commune de Mataiea au PK 49 (point kilométrique 49 par rapport à la cathédrale de Papeete), c'est un lieu touristique incontournable qui fait face au lagon. Seule la route (l'unique) permettant de faire le tour de l'île les separe.

Sur la route menant au jardin d'eau, le golf de Tahiti au pied des majestueuses montagnes tahitienne
Créés en 2007, les jardins sont très agréables et bien entretenus. On peut y voir sans doute toute la flore présente en Polynésie française, qu'elle y soit locale ou introduite par l'homme au fil des décennies. Des panneaux explicatifs sont présents et permettent pour les plus curieux d'en apprendre davantage.

En plus de ces magnifiques jardins d'ici démarrent des petites promenades. Si au départ on démarre sous une végétation bien tropicale et typique des paysages polynésiens au fil des minutes le paysage change radicalement.

En effet au bout de 15 minutes de bonne montée, plus de bananiers, mape (sorte de chateniers) ou autres mais des pins ! Un large sentier en faux plat montant face à nous au cœur d'une forêt de pins.



On enleva du porte-bébé Hinatea, place à la marche. Le goût de la randonnée il faut le donner dès le plus jeune âge. Pour nous, deux inconditionnels de la montagne il était important qu'on lui fasse découvrir et apprécier le goût de la marche. Et pour notre grand bonheur elle adore marcher longtemps du haut de ses 17 mois. Et, les montées, descentes et sols irréguliers (rochers, racines...) ne lui font pas peur.

Ce fut également l'occasion de lui faire découvrir de nouvelles choses et de lui apprendre de nouveaux mots : fougères, pins, épines, pomme de pins...qu'elle a ensuite réussi a reconnaître dans un de ses livres.


La descente fut comme pour la montée, en porte bébé, avant de rentrer tout doucement vers Faaa.


samedi 20 janvier 2018

Sur les hauteurs de Papeete

Au bout de 3 ans et demi sur le territoire, nous découvrons encore des choses. Sur les hauteurs de Papeete, se trouve une croix, que nous apercevons depuis la maison le soir, puisqu'elle est éclairée. Nous n'avions jusqu'à présent jamais pris le temps d'y aller. Mais voilà, c'est chose faite ! 

Il est possible de démarrer depuis le centre-ville de Papeete, des panneaux indiquent la route a suivre jusqu'au sentier où démarre la petite marche. Il est compliqué (mais pas impossible puisque nous l'avons fait) de se garer au début du sentier. En effet, les habitants n'apprécient guère que l'on se gare devant chez eux.... Depuis le centre-ville, il faut sans doute compter 1h/1h30 de marche a vue d’œil, sur une route goudronnée et au soleil, alors que si vous optez pour la même option que nous, seul 15/20 minutes de marche suffissent à atteindre la croix

De notre point de départ, le sentier montant à la croix est large et ombragé. Attention toutefois, le chemin peut s’avérer particulièrement glissant surtout lors de la descente.

Le paysage une fois là-haut offre un splendide panorama sur Papeete et son lagon, Moorea, le Pacifique et il est même possible de voir l'atoll de Tetiaora.




dimanche 14 janvier 2018

Quelques jours de détente à Moorea

Et si nous vous demandions comment bien passer les premiers jours de l'année 2018, où iriez vous ? Que feriez vous ? Et avec qui ?

Nous avons passer les nôtres à Moorea. Quelques jours de grande tranquillité dans un des hôtels que propose l'île, où nous sommes déjà venu. Objectifs : profiter pleinement de ces grands plaisirs qu'il sera plus compliqué de s'offrir une fois en métropole, se reposer, se déconnecter du monde et profiter de sa petite famille !


Piscine, cocktails, un bon livre, soleil (et de la pluie, forcément ... et même une alerte orange pluie - ou plutôt déluge - et vent !) et surtout du bon temps en famille. Ces moments là sont si précieux. Un vrai bonheur !




Allez, ne nous en voulez pas ! L'année prochaine, nous aurons la couette sur le dos et un bon rhume de saison qui n'en terminera pas. 

lundi 1 janvier 2018

Ia orana i te matahiti api ! Bonne année 2018 !

Ia orana i te matahiti api !
Nous vous souhaitons une merveilleuse année 2018. 
Que cette année vous apporte de la joie et du bonheur en toute circonstance !

Photo prise depuis chez nous un soir de décembre 
2017 s'est achevée, laissant derrière ces douze mois de merveilleux souvenirs. Un second voyage en Nouvelle-Zélande, le premier grand voyage avec Hinatea qui a vu son passeport se faire tamponner pour la première fois (la première d'une longue série, soyons-en certains), des voyages dans les îles de la Polynésie française (les Marquises, les Australes), des retrouvailles, les premiers pas de notre vahiné (souvenirs magiques sur une plage de sable noir de Nuku Hiva, île des Marquises), ses 1 ans, sans compter tous les défis sportifs de Marie et Rémi...

2018. Ah, 2018 ! Au bout de 4 ans sur le territoire, l'aventure s’achèvera dans quelques mois. C'est l'année du grand retour, tant attendue par nos proches. Une nouvelle vie a créer en métropole. Qu'importe le lieux de notre affectation, nous sommes heureux et comblé de tout ce que l'on a pu vivre ici : la richesse des rencontres, toutes ses îles visitées, l'émotion que procure la culture polynésienne, si dense et si forte.  Et surtout, une partie de la Polynésie française restera a jamais avec nous, à travers notre fille. Nous reviendrons sereins et tranquille : une multitude d'aventures merveilleuses et de projets nous attendent.

Que du bonheur !